© Bertrand Badin

Rencontre avec Abdelali Merhom, Data Scientist

Récemment arrivé à l'ASP, Abdelali Merhom est Data Scientist à la Direction du développement rural et de la pêche (DDRP). Il nous parle de son métier.

Pouvez-vous, en quelques mots, nous présenter votre métier de Data Scientist ?

Ce métier consiste à comprendre les problématiques métiers, identifier les sources de données pertinentes, les collecter, les transformer, les analyser et les restituer sous forme de tableaux de bord.

L’objectif est de faciliter la prise de décision, mais aussi de suivre l’évolution de l’activité et sa qualité, notamment à travers le calcul d’indicateurs de performance. Le Data Scientist joue ainsi un rôle transversal parce qu’il est amené, non seulement à travailler sur différentes problématiques en utilisant des solutions informatiques adéquates, mais aussi à présenter des techniques complexes à un personnel qui n’est pas toujours initié et/ou à l’aise avec les données.

Photo portrait Abdelali Merhom

Quels sont vos compétences et vos atouts pour exercer ce métier ?

Je suis titulaire d’un master en data science et modélisation statistique. J’ai acquis des bases solides sur les méthodes statistiques, les techniques algorithmiques et la programmation, en utilisant le langage R et Python pour la manipulation des données ainsi que des outils de visualisation de données comme Power BI. Mes expériences professionnelles m’ont permis de mettre en pratique mes connaissances et d’acquérir une aisance relationnelle, un sens organisationnel et de développer mon sens de la pédagogie.

Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre l’ASP ?

En lisant l’offre d’emploi publiée par l’ASP, j’ai été attiré par les secteurs d’activité très larges de l’Agence. Trois raisons m’ont poussé à la rejoindre :

  • le challenge : je suis attiré par la perspective de résoudre de nouvelles problématiques métiers ;
  • la modernisation des systèmes d’informations de l’ASP et, particulièrement, la construction, côté agricole, du datalake agricole au sein duquel sera développé Synapse (système d’information de la performance). Cela me permettra de valoriser les données de Synapse pour produire de la connaissance. En statistiques, "produire de la connaissance" signifie transformer des données brutes en information. Ensuite, à partir de l’information produite et analysée, on obtient de la "connaissance", c’est-à-dire des données faciles à interpréter, et qui nous donnent une idée de l’évolution d’un phénomène ou d’une activité ;
  • la multiplicité des domaines d’intervention de l’ASP aux niveaux économique, agricole et écologique. Cela a été aussi un facteur qui a impacté mon choix. Je voudrais mettre mes connaissances au profit de l’ASP, par la mise en place de solutions impactant plusieurs problématiques métiers.