© Bertrand Badin

PAC 2023 - Telepac Géophotos : retours d’agriculteurs sur la campagne de tests de l’été 2022

Publié le : 24.11.2022

Découvrez l’interview de deux agriculteurs, qui nous restituent leurs premières impressions, suite à l’utilisation de l’application Telepac Géophotos.

picto micro

Témoignage de Vincent Jacob

Producteur de lait en agriculture biologique dans les Côtes d’Armor – Région Bretagne

«  La Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) de mon secteur m’a contacté en juillet dernier pour me demander si j’acceptais de participer à une campagne de tests. Son objectif était de découvrir et de tester, en conditions réelles, une nouvelle application intitulée : Telepac Géophotos dans le cadre de la future campagne PAC 2023.

Je n'ai aucune difficulté à utiliser l'application Telepac Géophotos

J’ai accueilli cette demande avec beaucoup de curiosité. Comme tout le monde, je vais souvent sur internet, j’utilise les services en ligne, j’étais donc curieux de découvrir ce nouvel outil.

Tout d’abord, j’ai téléchargé et imprimé la notice explicative transmise par la DDTM. J’ai pris le temps de la lire, un soir, tranquillement, à tête reposée.

J’ai trouvé ce document très bien fait, très clair, il m’a beaucoup aidé.

J’ai fait les tests un dimanche matin. Pour cela, j’ai pris mon portable et, en allant chercher mes vaches, je suis passé dans les parcelles sur lesquelles il m’était demandé de prendre des photos.

J’ai juste rencontré une petite difficulté au moment de prendre la première photo mais, après quelques essais, j’ai pu procéder aux prises de vues sans problème.

En moins d’un quart d’heure, j’avais fait tous les tests. J’ai même pu envoyer mes photos depuis mon champ.

Utiliser cette application, c’est un peu comme s’autocontrôler. Cela nous aide, dans le sens où nous pouvons facilement justifier une erreur, rendre compte en image d’une situation, corriger ou lever des doutes par rapport à notre déclaration. Cela évite aussi les déplacements inutiles d’une tierce personne.

J’ai accepté de participer à ces tests afin que mon expérience puisse servir. J’espère que mes retours, transmis à la DDTM, seront étudiés et peut-être que mes propositions d’amélioration de l’outil seront déployées dans un second temps. Selon moi, c’est un petit effort que je ne regrette pas de faire si cela peut aider le plus grand nombre. »

Témoignage de Stéphane Minjeau

Exploitant de polyculture et éleveur de vaches laitières dans la Marne – Région Grand Est

picto micro

« A la demande de la Direction départementale des territoires (DDT) de la Marne, le président de la FDSEA* de notre département a demandé, lors d’un conseil d’administration, si des agriculteurs étaient partants pour tester une nouvelle application en lien avec les contrôles surfaces. Je me suis porté volontaire.

Dans l’exercice de mon métier, et parce que je suis aussi président d’une CUMA**, je suis amené à utiliser régulièrement des applications, des sites internet, à réserver du matériel agricole en ligne… J’étais donc curieux de découvrir un nouvel outil. Je me demandais comment les contrôles allaient se passer via un téléphone.

Il m’a fallu 15 minutes pour réaliser toute la démarche.

J’ai téléchargé l’application chez moi. J’ai ensuite eu des échanges avec la DDT qui m’a expliqué comment procéder. Une fois le programme lancé, tout a été très facile, il m’a suffi de suivre les indications. J’ai pu me rendre sur la parcelle à pied car elle était près de chez moi, j’ai pris les photos demandées.

En revanche, n’ayant pas de réseau dans mon champ, j’ai dû rentrer au bureau pour pouvoir les envoyer. Il m’a fallu 15 minutes pour réaliser toute la démarche. Je faisais les moissons alors je n’avais vraiment pas de temps à perdre. Ça a donc été une vraie satisfaction que tout se passe rapidement.

Par rapport aux tests que j’ai effectués, je valide cette approche proposée aux agriculteurs qui leur permet de gagner du temps et ne leur impose pas de contrôles supplémentaires. Je pense que le fait d’envoyer des photos pour lever des doutes ou corriger des erreurs, prendra moins de temps que d’avoir un contrôle sur place. Nous avons 15 jours pour prendre et envoyer les photos après réception de la demande sur Telepac Géophotos. Cela nous donne de la souplesse car nous pouvons faire la démarche tôt le matin ou tard le soir. On s’organise comme on veut.

Enfin, je salue la volonté d’associer les agriculteurs aux opérations de tests de l’outil avant son déploiement définitif. Cela nous permet de faire remonter les bugs et d’éviter les pannes lorsque nous serons en conditions réelles.

On peut être force de propositions et être dans une démarche participative, constructive plutôt que d’éprouver le sentiment que les choses s’imposent à nous et, de surcroît, au dernier moment. » 

picto loupe

Telepac Géophotos : retour sur de la campagne de tests – Eté 2022

Retour en image, les résultats de la campagne de tests de l’application Telepac Géophotos menés auprès des exploitants agricoles, de juin à octobre 2022.

* Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles
** Coopérative d’utilisation de matériel agricole (société coopérative agricole)