La politique handi-accueillante de l’ASP




Impliquée dans l’intégration des personnes en situation de handicap,
l’ASP favorise leur accès à l’emploi.

112 agents reconnus travailleurs handicapés à l'ASP en 2019,
soit 4,8% de ses effectifs, un taux en constante augmentation.

Convention dotée d’un budget de 625 000 € sur trois ans,
financés à hauteur de 81% par le FIPHFP et 19% par l’ASP.

 

Une convention signée avec le FIPHFP

 

  • Signature, en 2017, d’une convention entre l’ASP et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) pour mieux prendre en compte le handicap au sein de l’Agence.
  • Deux objectifs :
         - sensibiliser et former les personnels de l’ASP
         - favoriser le maintien dans l’emploi et l'insertion de travailleurs en situation de handicap
     
Sensibiliser et former les agents


Il s’agit de lever les freins et de changer le regard sur le handicap.

POINT D’ETAPE

  • Formation des 25 référents handicap de l’ASP  et de 25 assistants de prévention début 2019. Formations de l’encadrement et de la communauté de travail planifiées en 2019.
  • Sensibilisation dans le cadre de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées (stands d’information, ateliers pratiques, etc.). Actions 2018 :
    • Témoignages d’agents en situation de handicap sur l’intranet de l’ASP
    • Accueil d’une exposition photo itinérante « Mon talent en plus » sur le site réunionnais de l’ASP
    • Stands d’information et ateliers de simulation de handicap sur les sites de Dijon et Besançon

 

Favoriser le maintien dans l’emploi


L’ASP accompagne, matériellement et humainement, ses agents touchés par le handicap :

  • étude sur le poste de travail, en lien avec le médecin de prévention
  • aménagement ou adaptation du poste de travail (à l’ASP ou au domicile, en cas de télétravail)
  • aménagement ou adaptation du véhicule personnel utilisé dans le cadre du travail
  • bilan de compétences
  • formation liée à la compensation du handicap ou reconversion professionnelle
  • aides pour l’amélioration des conditions de vie : prothèses, fauteuils roulants, etc.
  • aides humaines d’accompagnement : interprète en langue des signes, codeur/transcripteur, etc.

POINT D’ETAPE sur 2017 et 2018

  • 5 études ergonomiques conduites
  • 22 aménagements de poste réalisés : appareils auditifs, verres teintés, agrafeuses électriques, fauteuils, bureau, zoom texte, matériels informatiques…
  • 7 agents ont bénéficié d’aides aux transports pour les trajets domicile-travail.
  • 5 agents ont pu recourir au télétravail pour compenser leur handicap

 

Dynamiser le recrutement 


L’ASP mène, en effet, une politique active de recrutement :

  • appui sur des partenaires locaux (Cap Emploi, universités, écoles, etc.),
  • participation et co-organisation de forums emploi ciblés,
  • publication de ses offres d’emploi sur des sites dévolus au handicap.

POINT D’ETAPE

  • Entre 2018 et  2019, douze travailleurs handicapés, recrutés en CDD sur des postes pérennes, auront été titularisés, en application de l’article 27*.
  • L’ASP est ouverte à l’accueil d’apprentis et de stagiaires
  • Mise en place à l’ASP d’un comité annuel de recrutement chargé d’étudier les candidatures d’agents ayant une Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) sur les postes pérennes à l’ASP, en vue d’un recrutement dans le cadre de l’article 27.

 

Un partenariat avec des entreprises du secteur protégé


L’ASP sous-traite certaines activités à des structures du secteur protégé, des entreprises adaptées et des établissements et services d’aide par le travail (ESAT) :

  • achat de fournitures de bureau,
  • entretien des espaces verts,
  • achat de prestations (restauration, mise sous pli, récupération de papier…).


* L’article 27 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 permet à un travailleur en situation de handicap d’être recruté en tant que contractuel (CDD) puis titularisé à la fin de son contrat, sans passer de concours.